vendredi 13 novembre 2015

L'offre Internet THD (Très Haut Débit)

Un petit point rapide sur le THD (Très Haut Débit) via la fibre optique :  en effet, derrière cette appellation commerciale se cache différentes vérités, et il est bon de comprendre quelques notions pour choisir son opérateur, en tant que syndic d'une copropriété, ou en tant que particulier.

Un minimum de notions en réseau est requis : comprendre ce que sont download et upload. Il faut aussi savoir que 100 Mega c'est 10 X plus que 1 Giga... Je sais je suis taquin.

Préambule 

L'alternative à la fibre, ce sont les technologies xDSL (ADSL, ADSL2, SDSL, VDSL etc...) qui s'appuient non pas sur la fibre optique mais sur la paire cuivrée des réseaux téléphoniques traditionnels (des câbles en cuivre donc). L'accès par satellite se développe également pour les zones isolées. Il existe aussi les accès rapides par ondes radio (4G).

L'ARCEP considère comme THD tout accès qui permet un débit descendant (download) >= 30 Mbit/s ce qui inclut certains accès xDSL (le VDSL 2 qui permet dans certaines conditions - rares - d'atteindre ces débits). Mais je ne m'intéresse ici qu'à l'offre fibre optique. 

La fibre optique, en deux mots, c'est un type de câble qui véhicule de la lumière et qui par rapport au câble en cuivre traditionnel présente de gros avantages techniques (supporte des distances élevées)  et un gros inconvénient financier (il est beaucoup plus cher).

Une bonne description des différents types de câble est disponible ici (attention cependant, les explications datent un peu : il y a belle lurette qu'on n'utilise plus de prise vampire sur du 10base5, ni de câbles 10base2, ni de prises BNC, ni de réseaux en bus. Toutes ces technologiques datent de l'époque de l'Ethernet à 10 Mbit et ont été abandonnées depuis l'Ethernet 100 Mbit et remplacées par les câbles 10baseT, les prises RJ45, et la topologie en étoile ; voir ici pour plus d'explications si tout ceci ne vous parle pas).

Autant de réseaux que d'opérateurs

Contrairement au réseau téléphonique où il existait à l'époque de son déploiement un seul opérateur étatique (PTT, devenu plus tard France Telecom), il existe de nombreuses sociétés commerciales qui ont obtenu le droit de l'état Français de déployer des réseaux. L'idée est de faire financer les travaux par des sociétés privées qui se rattraperont sur la vente de services (comme ça s'est passé pour la téléphonie mobile).

Chaque opérateur déploie son propre réseau de fibre optique sur le territoire ce qui implique des travaux lourds et coûteux : installation et raccordement des nœuds principaux, puis déploiement en horizontal le long des rues, puis en vertical dans les immeubles, et normalement au final dans chaque logement (obligatoire dans la construction collective en neuf).

Les principaux opérateurs nationaux sont Numéricable, Orange, Free, Bouygues Telecom. Numéricable vient à cette date de racheter SFR (et récupère donc son réseau).

Du coup on n'a pas un réseau, comme pour le téléphone (en non dégroupé), mais n réseaux concurrents. Et donc, on doit choisir un opérateur. Et c'est là que ça se corse.

Ha oui le dégroupage : les technologies xDSL passent par le réseau téléphonique ; pour permettre la concurrence, et éviter aux opérateurs privés de devoir bâtir leur propre réseau, la loi a donné obligation à France Telecom de leur donner accès à la dernière partie du réseau téléphonique (la boucle locale). C'est tout simplement ça le dégroupage. Pour le déploiement de la fibre, comme il n'y avait pas de réseau pré-existant, pas de dégroupage, chaque opérateur construit son réseau.

L'opérateur ne fait pas le réseau

Etant donné que faire des trous dans tout le pays, et y passer des câbles qui coûtent très cher, demande des investissements lourds et implique des problèmes logistiques non négligeables, tous les réseaux ne se développent pas à la même vitesse et dans la même direction.

A ce sujet quand même je vous rassure, les backbones (les liens principaux qui parcourent le pays et forment l'ossature du réseau) existaient déjà car aussi bien la SNCF que les sociétés d'autoroute, et d'autres grands opérateurs, les développaient systématiquement depuis longtemps déjà. Plus d'info ici.

Du coup, les différents opérateurs ont passé des accords entre eux pour se louer conjointement leurs réseaux.  

Ensuite, il existe des opérateurs "virtuels" dans le sens où il n'ont pas de réseau en propre. Ils louent simplement le réseau des opérateurs sus-nommés. Un bon exemple est Darty avec sa DartyBox qui utilise le réseau Numéricable (Darty amène sa capacité logistique bien rodée pour la commercialisation, la distribution et l'installation des box, le support après vente etc.).

Enfin, un même opérateur peut disposer de différents réseaux dans des technologies différentes ; il a fait évoluer ses choix techniques dans le temps et/ou il a racheté d'autres opérateurs. Un exemple typique est Numéricable qui dispose d'au moins 3 technologies différentes avec des services rendus bien différents.

Donc, vous pouvez contractualiser avec un opérateur, et utiliser le réseau d'un autre opérateur  (systématiquement si c'est un opérateur virtuel, au cas par cas sinon), ou encore avoir bien du mal à savoir quelle technologie va s'appliquer à votre domicile (et ce n'est pas neutre). Et à réseau identique entre deux opérateurs, vous pouvez avoir une Box de génération différente.

On vous ment 

Etant donné que les détails techniques ne sont pas très sexy et n'intéressent pas franchement la plupart des consommateurs (qui a dis des moutons ?), les services marketing ont pris certaines mauvaises habitudes quand à la description de leurs offres : entre raccourcis et approximations, détails importants non communiqués, voire mensonges flagrants, il y a de quoi fournir matière à des procès en cascade, et d'ailleurs il y en a quelques un en cours. Free en particulier s'est illustré en la matière mais n'est pas le seul, loin s'en faut.

Donc, ne vous contentez pas des explications plus qu'approximatives, voire fantaisistes, et totalement insuffisantes des plaquettes publicitaires, et allez lire le détail des conditions générales, pour connaître les vrais débits en upload et download, les garanties de délai de rétablissement de service en cas de panne, et les détails insignifiants comme les frais de rupture... Et, faîtes quelques recherches sur Internet, il y a des sites très bien faits. 

Pour vous donner une petite idée sur la qualité des réseaux, et encourager une excellente initiative, n'hésitez pas à consulter la météo du net sur la grenouille.com. Ce site collaboratif mesure de façon indépendante les vrais débits constatés par les vrais utilisateurs ; et vous pouvez les aider en installant leur outil de mesure chez vous.


Les points d'attention 

FFTH vs FFTLA vs FFTB

FFTH, ça veut dire "fibre jusqu'à la maison" : en gros, un morceau de fibre arrive directement à votre domicile, sur un boitier qui se raccorde à votre Box.

FFTLA, ca veut dire "fibre jusqu'au dernier amplificateur", en gros quelque part plus ou moins loin de chez vous. Les derniers mètres ou centaines de mètre ne sont pas en fibre mais en câble coaxial (câble en cuivre).

FFTB, ça veut dire "fibre au pied de ton immeuble". Le raccordement vertical (dans l'immeuble) est en coaxial. Si le dernier amplificateur est au pied de l'immeuble, c'est comme le FFTLA.


Une petite image vaut mieux qu'on long discours (image empruntée à clubic.com).

On voit ici un boitier installé au pied d'un immeuble quelconque. On a sur la gauche l'arrivée d'un câble optique (la boucle locale est donc en fibre optique), et on a sur la droite deux câbles coaxiaux qui vont suivre la colonne montante de l'immeuble et distribuer le signal à tous les étages. On n'est donc pas en FFTH car la fin du chemin est en coaxial ; on est ici en FFTB


FFTH est "à priori" préférable car cette technologie permet "à priori" de meilleurs débits. C'est pour ça qu'Orange et Free vous proposent du 800 Mbit/s et plus. Et que Numericable ne peut le faire qu'en de rares occasions (sauf dans la pub bien sur).

Free vient d'attenter un procès à Numéricable pour "publicité mensongère" du fait qu'il ne communique pas sur le fait qu'il ne fait pas de la "vraie fibre". Nul doute vu les amitiés politiques de M. Niel que les lignes bougent sur ce sujet.

Technologie de boucle locale (bis repetita)

La "boucle locale" c'est le dernier morceau du réseau qui achemine Internet jusque chez vous (depuis le dernier équipement réseau - le NRO Noeud de Raccordement Optique - jusqu'à votre point de connexion à votre domicile).  Ce raccordement peut être direct (réseau point à point chez Free), ou indirect (via divers relais chez Orange qui est sur une autre technologie).

Normalement ce devrait être de la fibre optique me direz vous ? Ben non, quelquefois c'est encore du câble coaxial. Et la raison est généralement historique. Les opérateurs de TV par câble ont déployé d'importants réseaux et il était bien tentant de les réutiliser ... Et ces réseaux s'appuient sur une boucle locale en coaxial moins performant que la fibre.

Petite observation innocente : pour diffuser de la télé (faire du broadcast), on n'a qu'un sens de diffusion : ben oui, vous recevez la télé et vous n'émettez pas de programme (donc de votre point de vue que du download). Les chaînes de TV diffusent vers vous, vous vous contentez de recevoir (en buvant un coca dans votre canapé pour vous faire sucer le cerveau).

Du coup, deuxième effet kiss cool : les équipements "historiques" qui gèrent ces boucles locales ne sont pas du tout adaptés pour l'upload ; ils ont un mode de fonctionnement asymétrique (un sens est privilégié par rapport à l'autre) alors que la fibre est totalement symétrique (la différence entre débit en download et en upload n'est pas technique mais un choix commercial des opérateurs).

Et du coup, votre débit en upload est à chier chez Numericable. Mais attention cependant, une mise à jour de ses équipement réseaux par Numericable est en cours, pour supporte la norme DOCSIS 3.1 (v3 actuellement sur une grande partie du territoire) ce qui changera la donne en théorie. En théorie car rien ne dis que Numericable ouvrira les tuyaux.


Attention à l'offre Numéricable

Alors, c'est qui l'opérateur Internet dont le métier d'origine était la TV par câble ? 
Et, c'est qui l'opérateur Internet qui se garde bien de dire qu'il fait du FFTLA et pas du FFTH ?
...
...
En plein dans le mille, c'est Numéricable.

Voilà pourquoi Numéricable propose des débits en upload merdiques à la plupart de ses clients ; et si on les compare à ceux de Free et Orange, ça devient carrément la honte pour eux 

Voilà aussi pourquoi l'offre Numéricable est plafonnée à 400 Mbit/s maximum pour une grande partie de ses clients, et encore à 100 Mbits/s par endroits.

Voilà pourquoi le débit réel obtenu sur le réseau Numéricable est parfois encore très très très inférieur au 100 Mbit/s pour lesquels vous payez, et tourne plutôt dans les 30 Mbits/s. En fait, cela dépend plus des équipements utilisés sur la partie du réseau que vous empruntez, que de l'utilisation de coaxial au lieu de fibre optique (bien se renseigner ...).

Et il faut tout de même reconnaître que les choses s'améliorent. Les responsable de Numéricable ne sont pas débiles et savent bien que leurs concurrents les enfoncent ; si ils ont un gros avantage historique lié à leur antériorité dans le domaine de la TV par câble, les choses changent vite et ils font des investissements.

Le débit réel en download s'améliore et leur permet de proposer du 400 Mbit/s où encore il y a peu ils étaient plafonnés à 100 Mbits grâce à une mise à jour progressive de leurs équipements réseaux (DOCSIS v3). Et sincèrement, 100 Mbit/s réel, c'est déjà pas mal aujourd'hui. En outre, le déploiement de DOCSIS 3.1 est planifié.

Pour les mêmes raisons, le débit en upload s'améliore, et même si ça reste assez minable, ce n'est pas une grosse gêne pour la majorité des utilisateurs. Après, à chacun de faire la balance entre le prix de l'offre et ses besoins. Et ici aussi, les choses risquent de changer avec le déploiement de la norme DOCSIS 3.1 qui va permettre des gros débits en upload .

Enfin, histoire qu'on ne dise pas que j'en veux à Numericable (je suis client chez eux en 100 Mbits, et ça marche très bien), ils semblent investir massivement et le débat entre "vrai" et "faux" câble prend de plus en plus l'apparence d'un jeu de dupes. Après tout ce sont les performances qui comptent.
.

Attention au débit en upload

Au delà du cas particulier de Numéricable, il faut bien regarder le débit qui vous est offert en upload. En effet, c'est un choix purement stratégique et marketing de la part de l'opérateur qui n'est pas dicté par l'utilisation de la fibre et de ses équipements associés. Ceci dis, les opérateurs ont tendance à rendre leur offre homogène (sauf quand ils coincés par la technique).

Alors quel besoin d'un gros upload ? En fait, c'est surtout intéressant si vous voulez héberger des serveurs chez vous. En effet, dans ce cas, quand quelqu'un (un client) vient contacter votre serveur, les sens sont logiquement inversés. Le tuyau de download (le plus gros) reçoit les requêtes (faible volume en général) et renvoie les réponses (plus gros volume) par le tuyau d'upload (le plus petit).

Et ça fait peur aux opérateurs qui ont peur qu'on explose leur réseau. A tel point qu'à une époque (je ne sais pas si c'est encore d'actualité) Numéricable interdisait par contrat qu'on expose un serveur à son domicile : un comble quand même. M'enfin vu leur upload de merde, ils ne risquent pas grand chose (désolé mais ce genre de truc ça m'énerve, je paye un truc et j'ai pas le droit de m'en servir ? Non mais vous m'avez bien regardé, c'est écrit couillon sur mon front ?).

Et accessoirement, les opérateurs ont généralement une activité d'hébergement ; ils ont assez investis dans leurs Datacenters pour ne pas avoir envie qu'on puisse faire chez nous pour 45 Euros/mois ce qu'il nous vendent beaucoup plus cher. Mais ici aussi ils se plantent : déjà ce n'est pas tout le monde qui va s'amuser à faire de l'hébergement chez soi (il faut du matériel et des compétences solides), et les services d'hébergement ont d'autres atouts que leur bande passante (et si c'est pas le cas, qu'ils améliorent leur offre, non mais).

L'utilité d'un upload important risque cependant de s’accroître avec de nouveaux usages comme le stockage des données dans le cloud (sur Internet donc : dropbox, google drive etc...).

Pour finir sur une note (presque) positive : Numéricable offre la possibilité en ce moment de doubler son débit en upload. Dommage qu'ils n'en aient pas vraiment fait la pub, on les a connus moins discrets. M'enfin, je m'en suis pas privé.




Attention à Free

Ceci est un avis personnel ; pas un jugement (pas envie d'aller en prison moi ! )

Bon, je vais le dire clairement, je n'aime pas cette société. Je trouve que Free a une attitude malhonnête dans de nombreux domaines, et se fout clairement de la gueule de ses clients, et plus généralement du monde.

Tiens quand Free te fais une pub qui te dis "XX Euros sans engagement", il faut bien comprendre le sens de "sans engagement" > Free ne s'engage à rien, à part te pomper ton compte tous les mois bien sur.

Dans la série, "pas de fumée sans feu", il n'y a qu'à voir le nombre de fois où cette société a été attaquée, condamnée, vilipendée par les organisations de consommateurs en particulier. Et pour ma part je ne peux que confirmer au regard de mon expérience personnelle avec eux.

Alors, je connais des tas de gens, y compris des pro exigeants et des geeks poilus, qui sont très satisfaits de Free. Tant que ça marche, ça marche, par contre le jour où il y a un problème ... 

Et je dois au moins leur reconnaître une qualité, celle d'avoir fait bouger les lignes et baisser les prix. (qui a dis comme Uber ?).

Et la TV alors ? (update)

En faisant une petite revue de presse, je me rends compte que j'ai oublié un point. La télévision !

En effet, si j'ai pas mal insisté sur les défauts de l'offre Numericable en matière d'Internet, j'ai oublié de mentionner qu'à l'inverse cette offre est supérieure en ce qui concerne la télévision. Ce qui est assez logique vu le métier d'origine d'opérateur de TV Cable et l'utilisation de technologies initialement prévues pour cet usage unique.

Pour avoir été client d'à peu près tous les opérateurs, dans diverses technologies, et à différentes époques, je ne peux qu'avoir remarqué que la Box Numéricable est tout de même bien plus stable, et me semble aussi plus performante sur tout ce qui à trait à la TV. Chez moi, avec un abonnement de seulement 100 Mbit, je peux enregistrer deux chaines en même temps, tout en en regardant une troisième, voire une quatrième en incrustation, et tout ça en HD. C'est pas demain qu'Orange arrivera à faire ça, même avec des débits supérieurs.

Conclusion 

Vous voilà mieux armés pour vous y retrouver dans le maquis des offres THD. 

Ha oui, une dernière chose, ce n'est pas parce qu'un immeuble est fibré par un opérateur que vous êtes obligés de prendre un abonnement chez ce même opérateur. La loi prévoit qu'il mette à disposition son infrastructure à d'autres opérateurs, dès lors qu'ils ont raccordé l'immeuble à leur réseau. Voyez avec votre syndic pour savoir qui est votre opérateur d'immeuble, et quels opérateurs se sont branchés sur votre PMI (Point de Mutualisation Immeuble) qui fait la jonction entre la boucle locale (déploiement horizontal) et le réseau dans votre immeuble (déploiement vertical)


(update, revue de presse) : 

les lignes bougent vite sur le secteur de la THD, les vérités d'aujourd'hui ne sont pas celles de demain. Numéricable déploie une mise à jour 3.1 de la norme DOCSIS en ce moment même, et ça devrait lui permettre d'améliorer très sensiblement son upload. Et, selon certaines sources, la société dispose des moyens financiers requis pour financer une modernisation rapide de son réseau (introduction en bourse, rachat de SFR finalisé ...), et son dirigeant semble avoir une vraie vision industrielle à long terme.

Quand au débat sur l'utilisation du terme "fibre" pour le FFTLA/FFTB  mis en oeuvre par Numéricable, il n'est pas fini. Il semble probable que désormais, ils doivent écrire "fibre*" (avec une astérisque) pour préciser plus loin "* Raccordement final en coaxial". C'est pas ça qui va aider Madame Michu (la ménagère de moins de 50 ans) à s'y retrouver.