samedi 4 août 2018

WebAssembly, ça bouge

WebAssembly, quelques nouvelles du front.

Dans un article déjà ancien dédié aux technologies front end, j'abordais la technologie WebAssembly (aka wasm). Et ma conclusion était qu'on allait sans doute voire apparaître de nouveaux langages compilant en WebAssembly, et qu'on développerait de moins en moins avec la purge qu'est javascript (même si les choses continuent à bien évoluer aussi de ce côté)

Pas mal d'eau a coulé sous les ponts depuis, je fais toujours une revue de presse régulière et j'ai noté que les avis majoritairement exprimés sur le net n'allaient pas dans mon sens ; l'analyse était plutôt que javascript resterait le langage de développement dans l'immense majorité des cas et que wasm resterait cantonné à un marché de niche. Soit.

Mais aujourd'hui je tombe sur une news qui me renforce dans ma conviction initiale. Microsoft développe depuis quelques mois, non pas un nouveau langage, mais un outillage (compilateur wasm) et un framework web full stack (qui couvre la partie client et la partie serveur) qui permettent de développer des applications web en C# (le langage de prédilection de Microsoft) : Blazor !

Voilà qui est plus qu'intéressant. Il est certes bien trop tôt pour envisager de démarrer un projet sur cette technologie mais ça me semble être prometteur et indiquer la tendance à suivre en matière de technologies web.

Au passage, il sera possible de compiler en asm.js en attendant la généralisation du support wasm par les navigateurs.

Je vois aussi un autre effet de bord sur le choix des langages de développement. En effet, le langage C# enfonce Java dans pas mal de domaines (le langage est plus moderne ce qui est normal puisqu'il est plus récent et qu'il a pu reprendre le meilleur de ses prédécesseurs, en particulier Java et le génialissime Pascal Objet) à un moment où Oracle semble annoncer que l'usage de Java va devenir payant pour les entreprises (ce sujet est encore un peu flou pour moi, je dois trouver le temps de creuser, je suis surpris de ne pas voir plus de réactions). J'ai beau ne pas être fan des technologies Microsoft, ça donne à réfléchir.

Lien vers la news initiale sur Développez.com : cliquez ici.












Aucun commentaire:

Publier un commentaire